LES ENFANTS PARRAINÉS

Qui sont ces enfants ?

Ce sont des enfants dont les parents vivent dans la misère totale et ne peuvent subvenir aux besoins les plus élémentaires de leur foyer. Faute de moyens, ils ne peuvent envoyer leurs enfants à l’école.

Nombreux doivent travailler dès leur plus jeune âge, notamment dans les mines. D’autres sont repérés par les proxénètes de Manille.

Les enfants ont entre 6 et 22 ans. Ils appartiennent à la communauté des Igorots que nous vous avons présenté (cf "Un pays, un peuple"), dont les villages sont répartis autour de Baguio, souvent d’accès difficile dans les montagnes.

Chaque enfant est sélectionné par l’assistante sociale de la Fondation Martin Ampaguey (MAFI) en fonction des besoins les plus urgents. Elle se rend dans chaque famille pour évaluer les besoins.

Quelles sont leurs conditions de vie ?

Sans ressources fixes, les familles n’ont pas accès à la propriété ou lorsque c’est le cas, seulement d’un petit terrain sur lequel sont construites des maisons de fortune faites de tôles et de planches de récupération. Parfois de parpaings. Beaucoup squattent des terrains isolés.

Ces maisons, la plupart du temps, n’ont ni eau courante, ni électricité. Le soir, des matelas sont installés dans la pièce de vie pour la nuit. Un coin feu pour la cuisine et un coin sanitaires sont pour la plupart du temps installés à l’extérieur.

Lors de la période des typhons, beaucoup d’entre elles sont malheureusement détruites ou grandement endommagées.

Attenant à la maison, un petit lopin de terre consacré au potager aide à nourrir la famille voire, lorsque la récolte le permet, vendre quelques légumes sur le marché.

L’éloignement des maisons oblige les enfants à marcher parfois jusqu’à 1h30 le matin ainsi que le soir pour rejoindre leur école.

1/14

À propos de la scolarité...

Des frais importants :

On pourrait s’attendre à ce que les frais de scolarité aux Philippines soient insignifiants. Or, il n’en est rien.

En école primaire, publique, il n'y a pas de frais d'inscription mais les élèves doivent fournir le matériel scolaire, l'uniforme, assumer les frais de transport, le repas de midi (il n'y a pas de cantine)

Au collège/Lycée, se rajoutent des frais d'inscription.

C'est pour les études supérieures que les frais sont les plus importants : frais d'inscription par semestre auxquels se rajoutent transport, repas, matériel, et lorsque nécessaire logement, car les université se trouvent à Baguio. 

 

Comment font-ils alors ?

  • Soit leurs parents empruntent de l’argent, ce qui représente d’énormes sacrifices comme vous pouvez vous en douter ;

  • Soit ils ne présentent qu’un trimestre puis travaillent pour pouvoir payer le suivant, ce qui revient à effectuer son année scolaire en 2 ans ;

  • Soit ils réussissent à obtenir des compléments sous forme de bourses ;

  • Soit ils arrivent à trouver du travail les week ends et pendant les vacances.

  • Soit ils ne vont pas à l'école...

 

La plupart d’entre eux étalent leurs études sur plusieurs années, travaillant entre temps, ce qui explique que beaucoup d’entre eux étudient toujours alors qu’ils devraient avoir terminé depuis longtemps.

Les frais auxquels vous participez :

En plus de couvrir les frais de scolarité, les sommes que nous envoyons servent également aux vêtements, à la nourriture, aux frais médicaux de l'enfant.

Pour en savoir plus, consultez la page "Le parrainage". 

MEMO

L'école primaire =  Elementary School 

6 années, du CP au CM3 (Grade 1 à Grade 6)

Le Collège = Junior High School

4 années, du Grade 7 au Grade 10

Le Lycée = Senior High School

2 ans, du Grade 11 au Grade12

Etudes supérieures

Les étudiants ont le choix entre 3 parcours :

  • Vocational Course : Etudes courtes, techniques, de 6 mois à 2 ans

  • College : Etudes courtes de 2 à 3 ans

  • University : Etudes longues de 4 à 5 ans